Édition #7 : Seuls contre tous

Kings of Doc rend hommage aux luttes silencieuses : celles d’hommes et de femmes qui défendent leurs territoires, leurs traditions ou leurs idéaux. Les stratégies de résistance de nos héros, individuelles ou collectives, leur permettent de rester debout un peu plus longtemps face au « monde en marche ». Mais franchement, quitte à perdre, autant faire durer le combat !

Hier sprach der preis réalisé par Sabrina Jäger – Allemagne – 2014 – 72 min

« Tout doit disparaître » : jamais panneau n’a été plus impérieux. Informée que la chaîne allemande de bricolage Praktiker ferme définitivement, la réalisatrice part filmer les dernières semaines du magasin sis dans sa ville natale, Bruchsal. L’une des deux caissières, Marina, arrange les fleurs près du signe Fermé comme elle disposerait des pots de chrysanthèmes. Nul besoin de carton explicatif puisque toute la titraille, ici, revient à Nigel, le spécialiste britannique du discount appointé spécialement. Les employés restants sont priés de couler avec le navire, pas encore déserté par des clients pour qui la fermeture est une bonne affaire de plus. Scandée par le jingle guilleret diffusé sans relâche et émaillée par les fautes d’orthographe que Nigel fait sur chaque écriteau, la comédie tient aussi à la façon dont le lieu se vide puis s’autodévore quand des ouvriers en éventrent les rayonnages – un sursaut d’action qui défie la dépression. Mais ce compte à rebours avant la fermeture dépasse la chronique cocasse. Quand « Le prix parle », la devise de la marque, devient celle de toute logique purement marchande (Ici le prix a parlé, corrige le titre), des pans entiers de vie professionnelle disparaissent. La qualité d’écoute de Sabrina Jäger et son absence de surplomb remettent justement le « prix » à sa place. Une situation récurrente d’essais de clés sur des coffres forts soldés mais inutilisables questionne la possibilité de thésauriser sans cet apport humain. »(Charlotte Garson, Cinéma du réel, 2015)

L’ange de Doel réalisé par Tom Fassaert – Belgique/Pays Bas – 2011 -76 min

Situé à proximité du port d’Anvers, Doel est un village qui encombrait l’expansion mégalomane de la ville depuis des décennies. Alors que Doel est en train de mourir doucement, Émilienne essaie de vivre comme si rien n’avait changé. Sera-t-elle finalement obligée d’abandonner Doel elle aussi ?

Territoire de la liberté réalisé par Alexander Kuznetsov – Russie/France – 2014 – 70 min

Près d’une ville industrielle de Sibérie se dresse une réserve naturelle faite de rochers, de bouleaux et d’isbas. Ceux qui viennent là se réfugient dans un autre monde entre la nature sauvage, l’escalade, la fête. Sur ce territoire, on vit, on respire ce qui en Russie n’a jamais existé, la liberté.

The forest is like the mountains réalisé par Didier Guillain & Christiane Schmidt – Allemagne – 2014 – 101 min

La route principale est faite de sable et de gravier. Du haut de la colline s’entend tout le village. En été, on plonge dans la rivière pour se rafraîchir. Anamaria cherche l’amour. Pour Nela, c’est sa foi qui est importante. Sous Ceaucescu, Elena travaillait dans la fabrique de tracteurs. Aron lui, est représentant du Partida Romilor. Il se sent responsable pour sa famille et le village. Beniamin et Simon nous emmènent dans la forêt. « La forêt ressemble à la montagne, tu vois? », dit Iosif. En été 2004, Elena et Aron Lingurar nous ont invités à devenir les marraine et parrain de leur fille cadette Anamaria. Depuis lors, nous nous sommes revus presque chaque année et leur avons proposé de réaliser ce film-portrait.

Apaga y vamonos réalisé par Manuel Mayol – Espagne/Chili – 2006

Le bibio est la rivière la plus longue du Chili. Au bas de cette rivière, le peuple Pehuenche-Mapuche ne s’est jamais soumis aux espagnols.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code