KODEX 2020

KODEX 2020

documentary film festival

 

Dear friends and documentary enthusiasts,

it has been a wild ride but the Virtual Festival is now online. Discover the full program and order your pass on Eventive, with the links below. There is only a limited amount available.

The nine exceptional documentary films will stream from the 10th to the 24th of December.

Cher.e.s ami.e.s amateur.e.s de documentaire, ce fût un véritable parcours du combattant mais l’édition virtuelle du festival peut enfin se tenir. Découvrez le programme et commandez votre pass sur Eventive grâce aux liens çi-dessous. Attention, le nombre de pass disponibles sera limité.

Ces neufs documentaires exceptionnelles seront visibles en streaming du 10 au 24 décembre.

 

Program / ProgrammePass

What you gonna do whan the world’s on fire ?

Roberto Minervini

Following hurricane Katrina, Louisiana’s Black community finds itself caught in between an increase in hate crimes and blatant policies of discrimination. Their struggle is symbolized in the form of four life stories (ranging from a Black Panther member to the Chief of the Mardi Gras Indians). Roberto Minervini has tied together their stories in his documentary to poetically paint a portrait of resilience and solidarity.

What you gonna do whan the world’s on fire ?

Roberto Minervini

Un an après la mort d’Alton Sterling, une chronique de la communauté Afro-américaine de Baton Rouge en Louisiane, durant l’été 2017, quand une série de meurtres violents agite le pays.
Une réflexion sur la question raciale, un portait intime de celles et ceux qui luttent pour la justice, la dignité et la survie dans un pays qui les maintient à la marge.

El Otro

Francisco Bermejo

Somewhere at the end of the world, where ocean and rocks play their endless games of hide and seek, lives a man. In his mysterious solitude, he is not alone. One day, remains of a white whale are washed by a storm on a beach. In this stranded portrait inspired by H. Melville’s masterpiece Moby Dick the director questions our inner reality and our own gaze on it.

El Otro

Francisco Bermejo

Quelque part au bout du monde, là où océans et rochers jouent à cache-cache, vit un homme. Pris dans une mystérieuse solitude, il n’est pourtant jamais tout à fait seul. Un jour de tempête, les restes d’une baleine blanche échouent sur la plage… Dans ce portrait d’un naufragé, inspiré par le chef-d’œuvre de Melville Moby Dick, le réalisateur interroge notre réalité intérieure et notre façon de la considérer.

Calabria

Jean-François Sauter

After the death of a calabrian emigrant who came to Switzerland to find work, two undertakers, Jovan and José, who are themselves emigrants, travel from north to south of Italy to repatriate the dead body into his home village. Jovan, a gypsy who was a singer in Belgrad, believes in life after death. While José, a Portuguese who is passionate about culture, believes only what he sees.

Calabria

Jean-François Sauter

“Calabria” est un road movie en corbillard. Après la mort d’un émigré calabrais venu travailler en Suisse, deux employés des pompes funèbres, Jovan et José – eux-mêmes émigrés – traversent l’Italie du Nord au Sud pour rapatrier le corps du défunt jusque dans son village d’origine. Jovan, un tzigane auparavant chanteur à Belgrade, croit en la vie après la mort, alors que José, un portugais passionné de culture, ne croit que ce qu’il voit.

Out of place

Friederike Güssefeld

Kevin, Dominik and David are working in the fields and buildings of local farming families in Romanian Transylvania. They are just three of hundreds of young Germans living in something known as “educational measures abroad”. In this programme, young people deemed to be “difficult” are sent to sites all over Europe to be brought back on track.

Out of place

Friederike Güssefeld

Ils l’entendent souvent : s’ils ne changent pas de trajectoire, Kevin, David et Dominik ne relèveront bientôt plus des travailleurs sociaux mais des gardiens de prison. Jugés trop « difficiles » pour les centres éducatifs allemands, les trois adolescents allemands sont envoyés en Roumanie. Exilés de leurs vies et de leur pays, ils partagent le quotidien et les tâches de familles paysannes, attendant que les progrès réalisés suffisent aux yeux des éducateurs qui les suivent, pour un retour, ou au moins une visite en Allemagne.

Midnight traveler

Hassan Fazili

Fateful developments and surprising twists in the lives of their protagonists are welcome ingredients for documentary filmmakers. But when the director and his family are themselves the protagonists in their own film, every threatening situation becomes a conflict of conscience. In 2015, a death threat from the Taliban saw Afghan director Hassan Fazili and his wife Fatima Hussaini, also a filmmaker, in exactly this situation. Together with their two daughters Nargis and Zahra, they flee from their homeland to distant Europe in search of safety.

Midnight traveler

Hassan Fazili

Lorsque les talibans mettent sa tête à prix, le réalisateur afghan Hassan Fazili, sa femme et leurs deux filles sont contraints de fuir leur pays. Leur crime ? Avoir ouvert un café proposant des activités culturelles. Pendant trois ans, Hassan Fazili filme sa famille et leur vie d’attente, de peur, d’ennui. Cinéaste sans autre caméra que son téléphone portable, il filme la lutte quotidienne qu’est devenue leur existence, ses filles qui grandissent dans des camps de transit, et l’amour qui les unit.

Just Don’t Think I’ll Scream

Frank Beauvais

The flow of images is endless, snippets of hundreds of feature films follow each other in rapid succession. For the entire duration of this found-footage essay, they illustrate the filmmaker’s voiceover narration, which is akin to a diary covering the period between April and October 2016 and is equally delivered at speed. After separating from his partner, with whom he moved to a remote part of Alsace years before, the filmmaker lives there in isolation, without a car, without a job, without a future.

Ne croyez surtout pas que je hurle

Frank Beauvais

Janvier 2016. L’histoire amoureuse qui m’avait amené dans le village d’Alsace où je vis est terminée depuis six mois. À 45 ans, je me retrouve désormais seul, sans voiture, sans emploi ni réelle perspective d’avenir, en plein cœur d’une nature luxuriante dont la proximité ne suffit pas à apaiser le désarroi profond dans lequel je suis plongé. La France, encore sous le choc des attentats de novembre, est en état d’urgence. Je me sens impuissant, j’étouffe d’une rage contenue. Perdu, je visionne quatre à cinq films par jour. Je décide de restituer ce marasme, non pas en prenant la caméra mais en utilisant des plans issus du flot de films que je regarde.

Small talk

Huang Hui-chen

Anu is a tomboy. Although she was married off at a young age – as was customary in Taiwan in the 1970s – and had two children, she quickly divorced her violent husband and brought up her daughters alone. Since then her only relationships have been with women who, like her, earn a living as professional mourners at funerals. One of her daughters is filmmaker Hui-chen Huang. It’s considered taboo in Chinese culture to question a mother’s unconditional love, and yet this is exactly the topic of Huang’s intimate portrait.

Small talk

Huang Hui-chen

Anu est un garçon manqué. Bien qu’elle ait été mariée très jeune – ce qui était courant à Taïwan dans les années 70 – et avait deux enfants, elle a rapidement divorcé de son mari violent et a élevé ses filles seules. Depuis, ses relations ont été avec des femmes qui, comme elle, gagnent leur vie comme “pleureuse” professionnelle aux funérailles. Une de ses filles est la réalisatrice Hui-chen Huang. Dans la culture chinoise, remettre en cause l’amour inconditionnel d’une mère est considéré comme tabou et pourtant, c’est exactement le sujet du portrait intime d’Huang. 

Anerca

Johannes Lehmuskallio & Markku Lehmuskallio

Markku Lehmuskallio has devoted a large part of his documentary work to the indigenous people of the Arctic Circle. In this latest film, co-directed with his son Johannes Lehmuskallio, he composes a fascinating poetic ethnography inspired by the singing, dancing, forms of contemporary existence and, above all, the vital breath of these nomad communities mistreated by History.

Anerca

Johannes Lehmuskallio & Markku Lehmuskallio

Markku Lehmuskallio a consacré une grande partie de son œuvre documentaire aux peuples autochtones du cercle arctique. Dans ce dernier film, co-signé avec son fils Johannes Lehmuskallio, il compose une fascinante ethnographie poétique inspirée par les chants, les danses, les formes d’existence contemporaine, et surtout, le souffle vital de ces communautés nomades malmenées par l’Histoire.

Ayi

Aël Théry & Marine Ottogalli

Ayi is fifty years old. She has witty eyes and long black hair falling down her back. She comes from a rural area of Eastern China and doesn’t have the residential permit that would allow her to work in Shanghai. Yet, she has been cooking in the streets for twenty years, in an old neighbourhood soon to be demolished. The film unveils the chaos of an ultra-modern city aiming to wipe out so-called substandard practices and to deport an unwanted population.

Ayi

Aël Théry & Marine Ottogalli

Ayi a 50 ans, des yeux rieurs, des cheveux qui lui tombent en bas du dos. Elle vient d’une province rurale de l’est de la Chine et n’a pas le permis de résident qui lui permettrait de travailler légalement à Shanghai.
Pourtant, ça fait 20 ans qu’elle cuisine dans la rue, au cœur d’un quartier de Shanghaï voué à une destruction imminente. Ayi et les femmes qui l’entourent bataillent pour gagner leur vie et éviter les Chengguan, la police municipale.

Editions précédentes

Dernière édition / Last edition

Novembre 2019 – Strasbourg           Festival Augenblick                               Focus: Les 30ans de la chute du mur

Les éditions précédentes de Kings of Doc

KODEX #04: AUGENBLICK 2019

KODEX #04: AUGENBLICK 2019

// Festival Augenblick 2019 – Les 30 ans de la chute du mur // EDITO – Les maçons ont du travail Alors que nous célébrons la chute d’un mur, d’autres durent, sont planifiés, se construisent, physiquement ou symboliquement. À la frontière des...

KODEX #03: FEFFS 2019

KODEX #03: FEFFS 2019

// Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg 2019 // Le 20/09 au Star Saint-Exupéry • Ne croyez surtout pas que je hurle réalisé par Frank Beauvais – France / 2018 / 75min Janvier 2016. L’histoire amoureuse qui m’avait amené dans le village...

KODEX #02: Berlin

KODEX #02: Berlin

Le 30/05 au B-Ware! Ladenkino • Over the limit réalisé par Marta Prus -Pologne, Allemagne, Finlande / 2017 / 74min Une plongée dans le système russe d’entrainement des athlètes de haut niveau et ses méthodes très particulières. Un système efficace, mais transgressant...

KODEX #01 : Berlin, we will doc you !

KODEX #01 : Berlin, we will doc you !

Le 3/12 à 20h au Moviemento Kino Braguino réalisé par Clément Cogitore – France/Finlande – 2017 – 49min Braguino est un voyage photographique et filmique à la recherche d’une “communauté impossible”, recluse au cœur de la forêt en...

KODEX #00: AUGENBLICK 2018

KODEX #00: AUGENBLICK 2018

// Festival Augenblick 2018 – Focus documentaire Autrichien // EDITO – Le regard incisif Le cinéma documentaire autrichien a su s’imposer sur la scène mondiale comme l’un des plus fascinants et intransigeants. Quand des réalisateurs comme Sauper,...

One shot #3 : L’empire de la perfection

One shot #3 : L’empire de la perfection

L’empire de la perfection réalisé par Julien Faraut – France – 2018 – 94min Plongée dans le Roland Garros du début des années 80, en compagnie du numéro un mondial John McEnroe. Les rushes d’un film d’instruction tourné en 16mm révèlent de...

One shots

KODEX

Kings of Doc (KOD) is an initiative created in 2013 by the association Répliques in collaboration with Star Cinemas in Strasbourg. It is financially supported by the Eurométropole de Strasbourg, the Région Grand Est and the DRAC Grand Est.

Kings of Doc Expanded (KODEX) is an extension of Kings of Doc. Associated with new partners, like Augenblick Festival in Strasbourg and Zeegotoh in Berlin, our documentary programming has evolved to include new possibilities for events, screening locations, and content, with a focus on showing important and underrepresented films, without forcing them into a thematic framework.


Kings of Doc (KOD) est une initiative née en 2013 et portée par l’association Répliques et les cinémas Star à Strasbourg. Elle est soutenue financièrement par l’Eurométropole de Strasbourg, la Région Grand Est et la DRAC Grand Est.

Kings of Doc Expanded (KODEX) est un prolongement de Kings of Doc. Associés à de nouveaux partenaires, comme le festival Augenblick à Strasbourg ou l’association Zeegotoh à Berlin, nos programmations documentaires évoluent pour devenir encore plus libres sur la forme des événements et les lieux de projections, comme sur le fond, en sélectionnant des films coups de coeur, importants, sans forcément les inscrire dans des thématiques.


 

Contact

 

Kings of Doc Expanded (KODEX) est une initiative de l’association Répliques.


Association Répliques

Maison des associations

1a place des orphelins

F-67000 Strasbourg

0033 (0)6 18 72 12 59

office@kodex.team